Les coulisses de l’expo «Mes 40 ans de reportages »… Philippe Rochot

Image

 Téhéran révolution iranienne: 1979, (Ph Rochot)

La photographie est ce qui nous reste quand le petit écran s’est éteint. J’ai toujours préféré l’image fixe à l’image vidéo car elle est le résumé de l’événement vécu. J’ai donc régulièrement emporté avec moi un boitier et un objectif afin d’éterniser les temps forts de mes 40 années de reportage. C’est un peu mon itinéraire à travers l’Asie, l’Afrique et le Proche-Orient que retrace l’exposition.

Image

Afghanistan, oct 2001: traque de Ben Laden par les combattants de l’alliance du Nord.(Ph Rochot)

Elle aurait pu débuter au quartier latin en mai 1968 où je réalisais un reportage pour le bulletin de l’école de journalisme de Lille qui ne sera jamais publié à cause des grèves…J’ai préféré faire commencer mon parcours par mes photos d’Arabie des années 70 : le vieux Djeddah disparu, l’héritier des Ben Laden sur son pur-sang ou les princes d’Arabie réunis autour de l’héritier Fahed après l’assassinat du roi Fayçal… Mon parcours s’enfonce ensuite dans les guerres du Proche-Orient : débarquement turc à Chypre, guerre civile du Liban et intervention de l’armée syrienne dans un Beyrouth en ruine. La révolution iranienne avec ses mollahs et ses femmes en tchador criant leur haine de l’Amérique conduit à la guerre Irak-Iran et au front de Bassorah où je saisis l’image des premières victimes des gaz de combat utilisés par les soldats de Saddam Hussein…

Image

Bassorah, front de la guerre Irak/Iran:  1983. (Ph Rochot)

De la somalie au Rwanda, la détresse de l’Afrique est effacée par le sourire d’une photo prise au Tchad: les resquilleurs d’un match de foot.. Car de nouveau nous plongeons dans un autre conflit, l’Afghanistan. Image d’un Kaboul dévasté à l’hiver 1996 alors que les talibans sont aux portes de la capitale, montagnes de Tora Bora labourées par les B52 américains au lendemain du 11 septembre 2001 lors de la traque d’Oussama Ben Laden…Puis nous assistons à la prière des femmes à la mosquée de Banda Aceh en Indonésie, en hommage aux dizaines de milliers de morts du tsunami de 2004…

Image

Indonésie, Banda Aceh, prière des femmes pour l’anniversaire du tsunami: 2005 (ph Rochot)

L’Asie est une terre de couleurs. Je profite de mes six années passées en Chine pour m’orienter vers le numérique. Nous quittons le « côté obscur de la force » pour la Chine au travail, la vie des minorités, celle des musulmans ouighours ou des Tibétains confrontés au développement démesuré de l’Empire rouge.

J’ai souhaité fermer la boucle en revenant sur les terres du Proche-Orient et l’impasse dans laquelle se trouve le conflit avec le symbole du mur de séparation entre les territoires palestiniens et Israël….

Philippe Rochot

About these ads

À propos de philrochot

Journaliste Tourné vers Orient, proche et extrème, Afrique... Passion: photographie, haute montagne...
Ce contenu a été publié dans Articles, Non classé, Témoignages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s